N'est pas précipitation...

boire et conduire

Alors que le ministère de l'intérieur déploie de nouveaux radars pour lutter contre l'insécurité routière, le Président de la République (enfin la voiture officielle de l'Élysée et son actuel occupant) aurait été détecté le 7 mai à plus de 140  sous le tunnel de la Défonce, pardon la Défense (la limite est à 70 km/h !).

Passons rapidement sur les 170 sur autoroute !

N'est-il pas fait défense... Euh interdit de dépasser une vitesse limite.

Pour un simple dépassement de 10 km/h sur le périph' on vous fait sauter 2 points.

La majorité présidentielle reprochait à l'ancien Président d'en faire trop, notre Président actuel devrait se garder d'en faire faire trop... vite.

Une présidence normale peut être exemplaire. Et l'exemple vient toujours de haut. Si le Président dépasse les interdits qu'en est-il de l'exemplarité.

Certes, on pourra rétorquer qu'il n'était pas au volant, ayant de par son mandat laissé celui-ci à son chauffeur. Il serait fort étonnant que ce chauffeur en ait fait à sa tête, mais qu'il ait obéit aux ordres.

Il n'en demeure pas moins inquiétant qu'au volant de la France, François Hollande ne fasse pas des excès et pas seulement de vitesse. Il faudrait qu'il se rappelle que vitesse n'est pas précipitation au risque de se crasher en beauté contre le mur des réalités.