à méditer...

One_Thousand_and_One_Nights

La Sagesse orientale...

XXVII

Admettons que tu aies résolu l'énigme de la création. Quel est ton destin ? Admettons que tu aies pu dépouiller de toutes ses robes la Vérité. Quel est ton destin ? Admettons que tu aies vécu cent ans, heureux, et que tu vives cent ans encore. Quel est ton destin ?

XXVIII

Pénètre-toi bien de ceci : un jour, ton âme tombera de ton corps, et tu seras poussé derrière le voile qui flotte entre l'univers et l'inconnaissable. En attendant, sois heureux ! Tu ne sais pas d'où tu viens. Tu ne sais pas où tu vas.

XVIX

Les savants et les sages les plus illustres ont cheminé dans les ténèbres de l'ignorance. Pourtant, ils étaient les flambeaux de leur époque. Ce qu'ils ont fait ? Ils ont prononcé quelques phrases confuses, et ils se sont endormis.

XXX

Mon cœur m'a dit : " Je veux savoir, je veux connaître ! Instruis-moi, Khayyâm, toi qui as tant travaillé ! " J'ai prononcé la première lettre de l'alphabet, et mon cœur m'a dit : " Maintenant, je sais. Un est le premier chiffre du nombre qui ne finit pas...

XXXI

Personne ne peut comprendre ce qui est mystérieux. Personne n'est capable de voir ce qui se cache sous les apparences. Toutes nos demeures sont provisoires, sauf notre dernière : La terre. Bois du vin ! Trêve de discours superflus !

Trad. de Franz Toussaint