21 mai 2020

Vincent, François, Paul et les autres…

Une Étrange Affaire Face à la crise de la cinquantaine, les couples se font et se défont, les amitiés se ressoudent ou volent en éclats. Il suffit parfois d’un incident, d’un accident, d’une maladie pour que tout bascule. Vous n’avez Encore Rien Vu. Entre infos et intox, complots réels ou imaginaires, le Covid-19 restera Une Étrange Affaire. Saura-t-on un jour si La Guerre est Finie ? Beaucoup auraient aimé dire : « Partir, revenir… Je rentre à la Maison. » Mais avec Sept Morts sur Ordonnance et les... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 mai 2020

Sortie de route…

Perdre la face ou la tête En perdant la face, c’est de sa superbe qu’on abandonne, humilié et couvert de honte. La littérature regorge d’exemples. Étudions le duel d’abord verbal opposant le Vicomte de Valvert à Cyrano, dans la pièce d’Edmond Rostand (Scène IV). Le Vicomte —      Attendez ! Je vais lui lancer un de ces traits !… (Il s’avance vers Cyrano qui l’observe, et se campant devant lui d’un air fat.) —      Vous… vous avez un nez… heu… un nez… très grand. Mieux vaut... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 mai 2020

Les choses de la vie…

Des hommes arrivent. D’autres s’en vont. « SOMMEIL sur la terre. Sommeil sous la terre. Sur la terre, sous la terre, des corps étendus. Néant partout. Désert du néant. Des hommes arrivent. D'autres s'en vont. »[1]   Poète persan du 11ème siècle, Omar Khayyâm parlait librement de la vie, de l’amour, des plaisirs et de Dieu. À ce jour, Il reste d’une surprenante modernité, alors que notre époque se complaît dans un obscurantisme inquiétant. Aujourd’hui, ne deviendrait-il pas de plus en plus difficile de... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 mai 2020

Lire… rend Libre

Et forcément heureux Pour Vincent Monadé, directeur du Centre National du Livre : « Les gens qui lisent sont plus heureux. » Le confinement n’aura pas fait beaucoup d’heureux notamment parmi les professionnels du livre. Depuis des années, l’industrie du livre traverse une crise majeure. En 2019, la production littéraire accusait une baisse historique. Les Français lisent-ils moins ? Le monde de l’édition a-t-il su s’adapter à la révolution numérique ? Publie-t-on toujours de la littérature ou diffuse-t-on... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 mai 2020

Apprendre, prendre ou dilapider

Quand il est question de RTT Nous devons toujours apprendre de nos erreurs, car ce qui est pris n’est plus à prendre et, à trop prendre, on dilapide. Or, à force de dilapider, les caisses se vident et l’on s’endette. Qu’avons-nous appris de ce confinement ? À constater les obstructions des artères des villes, grandes ou moyennes, ou les queues pour accéder aux déchetteries (même devant une célèbre enseigne de capsules de café – What else ?), on pourrait douter que la leçon ait été entendue. Était-elle si bien la vie... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 mai 2020

Double « Je »

Pour un double Jeu Du Dr Jekyll à Mr Hyde et du Dr Renaud à Mister Renard en passant de Gainsbourg à Gainsbarre ou de Romain Gary à Émile Ajar, nous sommes tous à la fois unique et un autre nous-même. Si l’individu est indivisible, la personnalité peut être multiple. Ne vient-il pas de « Persona » ou masque ? C’est le personnage de théâtre, l’acteur grimé qui endosse un rôle pour se produire devant un public. Le temps d’une pièce, il n’est plus lui mais un autre être. Le marketing utilise toutes sortes d’artifices... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 mai 2020

Mécanisme de la peur…

Outil de soumission Machiavélique, l’utilisation de la peur a toujours été d’une redoutable efficacité. Dans le règne animal, l’homme ne dispose d’aucunes défenses ni de protection. Créature à la peau fragile, il se servira de sa logique et de son intelligence afin d’échapper à ses prédateurs, devenant par la force des armes, le plus grand des prédateurs. Une des armes contre ses semblables est la peur qu’il peut susciter en eux. La peur consiste à utiliser une menace avérée ou imaginaire contre laquelle on ne peut rien. Le 30... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 mai 2020

Encore une plombe à tuer

Dans les années de plomb… Pour être de bonne composition, on jouait avec caractère. On soignait sa ponctuation. Il était question d’espace mais au féminin. On laissait le masculin créer de la distance. Féminine, elle était respiration dans la partition prosaïque. On aimait le mot, il devait sonner juste, équilibre fragile d’une phrase musicale. Comment faire excellente impression quand on n’avait pas la belle casse ? On devait savoir écrire même à l’envers pour être lu à l’endroit et faire parler à tort et à travers. Le... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 mai 2020

Dis mais…

Un certain 10 mai Quelle est votre journée particulière ? Le 10 mai sera pour certains le jour de leur anniversaire, d’autres commémorerons un événement marquant. Le 10 mai 1981, François Mitterrand était élu président de la République. Après 23 ans de gouvernement de droite, la gauche accédait au pouvoir. Pour beaucoup, cela suscitait un nouvel espoir. Certes, la génération Mitterrand aura connu de grandes réformes, l’abolition de la peine de mort sous l’impulsion de Robert Badinter, l’abaissement de l’âge de la retraite à... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 23:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 mai 2020

L’ours et l’amateur des jardins

Ou quand Sénat et Assemblée Nationale s’emmêlent     Il est inévitable que toute crise cache en son sein son lot de scandales à étouffer et de règlements de comptes à venir. L’épisode du Coronavirus n’y échappera pas. Néanmoins, les dés étant pipés dans le jeu politique, il est à craindre que les responsables, si leur tort était avéré, ne soient déclarés non-coupables. Cela nous ramène à l’affaire du sang contaminé des années 80. L’ayant vécue, je vous livre un extrait de ma réflexion dans un essai écrit après le décès... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,