04 juin 2012

La Guerre Des Chefs... aura-telle lieu

Cow Boys... et envahisseurs L'UMP n'a plus de dirigeant naturel. On pourrait même dire par extension la droite, n'en déplaise à la Marine nationale. Le vide laissé par Nicolas Sarkozy serait-il si profond ? La droite républicaine rassemblée sous la bannière de l'UMP englobe autour de l'ancien RPR les radicaux et les centristes de l'ex UDF amputé du MoDem de François Bayrou. Notre Béarnais ne sait plus où se situer. Le centre comme on le sait c'est l'immobilisme, il attire vers lui ou repousse à la périphérie, selon que la... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
03 juin 2012

Si... de Rudyard Kipling (1910)

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir, Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties Sans un geste et sans un soupir ; Si tu peux être amant sans être fou d’amour, Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre, Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour, Pourtant lutter et te défendre ; Si tu peux supporter d’entendre tes paroles Travesties par des gueux pour exciter des sots, Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles Sans mentir toi-même d’un mot ; Si tu... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 00:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 juin 2012

Du Siret… à la Syrie

Si… Asma El-Assad... Si les femmes prenaient le pouvoir Avec des Si, on mettrait Paris en bouteille. Mais Paris est déjà embouteillé. Donc, ce n’est plus la peine. Quand à Rome, il y a longtemps que les amphores sont à la mer, du moins au fond. Et puis, du côté de Rome, ça secoue un peu trop ces temps-ci, et les Italiens du nord sont bien à plaindre. On est en pleine réplique. Si nous répliquions alors à notre Cher Président. Sur France 2, face à un David Pujadas radieux, il a été convaincu enfin plus que convaincant qu’il... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 00:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
01 juin 2012

Les canards sauvages… se déchaînent

Jean-Baptiste Godin, Entrepreneur Avec les socialistes, ça valse sec. DSK au FMI ne payait pas d’impôt, c’était normal. DSK, c’est (enfin c’était) le « camarade » jusqu’à ce que Valérie passe et repasse. Personne n’en dit mot. Seule Française classée par Times parmi les 100 personnes les plus influentes du monde, Christine Lagarde a été l'une des seules femmes françaises à avoir dirigé l’un des plus grands cabinets d’Avocats américains. A la tête du FMI, elle ne paie pas d'impôts non plus. On la bombarde.... [Lire la suite]
31 mai 2012

Au-delà du réel...

Quand la réalité met à mal les promesses, ce sont les illusions qui prennent un coup dans l'aile. Le rôle d'un président est de prendre les bonnes décisions qu'imposent les circonstances. Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent. Et s'ils sont assez naïfs pour y croire, il ne faudra pas les plaindre, lorsque la désillusion aidant ils comprendront avoir été floués. Croire que tout est à jamais acquis comme aux certitudes est aujourd'hui une attitude puérile. Le monde est bâti sur l'impermanence, l'incertitude et... [Lire la suite]
30 mai 2012

Que reste-t-il… de nos Zemmour ?

Aimant utiliser la provocation pour exprimer des idées fortes, Eric Zemmour est classé à droite, alors qu’avec Marianne Jean-François Kahn l’est à gauche. Eric dérape, un peu, parfois, beaucoup. Mais est-ce que ce qu’il dit est vide de sens ? Jean-François irrite, un peu, beaucoup, passionnément ou pas du tout.Mais est-ce que ce qu’il écrit a du sens ? Le premier concentre les attaques, l’autre passe souvent entre les gouttes. Eric dit les choses crûment, et cela ne plait pas aux esprits bien pensants qui aiment catégoriser... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 00:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
29 mai 2012

Ne pas abaisser… Lagarde

Nommée à la tête du FMI en remplacement de DSK, Christine Lagarde a concentré contre elle les tirs croisés de ses détracteurs, et notamment du « peuple grec » pour les propos qu’elle a tenus : « Je pense plus aux petits enfants d'une école d'un petit village du Niger qui ont classe deux heures par jour, en partageant une chaise à trois, et qui ont très envie de pouvoir étudier. (..) Je les garde tout le temps à l'esprit. Parce que je pense qu'ils ont encore plus besoin d'aide que les gens à Athènes ». La... [Lire la suite]
28 mai 2012

Il ne faut pas prendre...

Les enfants du bon Dieu pour des... Pour Frédéric Cuvelier, l’ancien gouvernement a mal géré le dossier SeaFrance. Le projet en question soutenu alors par la CFDT préconisait que le personnel reprenne l’entreprise sous la forme d’une coopérative. Docteur en droit et maître de conférences, le Monsieur sait de quoi il parle. Son univers c'est l'amphi, mais pas l'amphithéâtre de la vie. Mais avec nos têtes pensantes c’est l'assistanat érigé en système. Prend-on les ouvriers pour des cons ?   Dès qu’on considère les... [Lire la suite]
26 mai 2012

Ça Déblogue...

L'impertinence n'est pas la vulgarité. La presse comme certains journalistes sont passés maîtres dans l'art de la dérision. Les apprentis journalistes tels que se proclament certains blogueurs n'échappent pas à la règle de trois : bêtise, ignorance et suffisance. Avec ou sans finesse, la tradition des chansonniers aime brocarder ses contemporains, à commencer par les dirigeants, ministres ou chefs d'État. Plus exposés que les autres par leurs fonctions, ceux-ci restent une source d'inspiration intarissable. On ne pourrait que... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 mai 2012

Education, non !

Ouf... On n'aura plus la semaine des 4 jeudis...  La semaine de 4 jours, si elle était une hérésie pour beaucoup, permettait de proposer aux enfants une coupure au milieu de la semaine de travail.Dans les années 60, nous avions la semaine des 4 jeudis. Une pause que beaucoup d'écoliers appréciaient. Du jeudi au mercredi, il n'y eut qu'un pas, enfin une réforme. Trois jours à la file semblaient trop éprouvants pour les jeunes générations.Et puis, il y avait le samedi matin. Une matinée (qui n'a rien de grasse, mais bien... [Lire la suite]