06 mai 2012

La guerre est déclarée

Les Français ont voté. Bien ou mal, l'avenir nous le dira. Toujours est-il que le déchaînement à l'encontre de l'ancien président a été lamentable, à l'image de la classe politique. Que ce soit à droite (et plus particulièrement à son extrême) ou à gauche comme au centre a-t-on vraiment entendu un débat d'idées ? Non ! Que croit-on, aux miracles ? Sans être devin on peut affirmer qu'il n'y en aura pas ! Les lendemains qui déchantent feront comprendre aux Français que le plus dur est devant eux. Au demeurant, je crains que les... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
03 mai 2012

Lettre ouverte à un futur président

Non, Monsieur, vous qui prétendez à la magistrature suprême, ce n'est pas en criant plus fort que les autres lors de vos meetings que vous serez plus crédible. Ce n'est pas en faisant l'éloge de la paresse lorsque vous étiez ce fonctionnaire privilégié selon vos propres termes que l'on relève les défis de la modernité. Devenir président, c'est endosser un costume de contraintes et de sacrifices. C'est souffrir de la trahison de certains de ses proches. C'est se retrouver souvent seul avec sa conscience devant des choix inextricables... [Lire la suite]
29 février 2012

Untermenschen !

  Toutes les mémoires ne se valent pas. Celui qui avait avancé cela pour les cultures s’était vu reprocher le propos. Les crétins décérébrés qui l’affirment constitutionnellement au nom de la liberté d’expression se voient encensés par une classe politique de moineaux écervelés. A la distribution des cervelles, il devait avoir pas mal d’abonnés absents parmi eux. Donc, depuis le 28 février 2012, il est constitutionnellement autorisé d’émettre une libre opinion contre certains citoyens français ; il est vrai que, pendant... [Lire la suite]
28 février 2012

Merci au Conseil Constitutionnel

La France est le pays des libertés. La liberté d'expression est l'une des plus sacrées. En annulant cette loi "absurde" qui punissait la négation des génocides reconnus par le législateur, le Conseil constitutionnel s'est grandi. On pourra désormais nier le génocide des Arméniens et la Shoah (Ah non ! Pas la Shoah. Ouf, j'ai eu peur). Nier : ne pas reconnaître pour vrai. Qu'on le fasse avec des mots, qu'importe ! La blessure n'est pas mortelle. Encore que... On peut le faire avec des actes. Quand la France aura son Hrant Dink, on... [Lire la suite]
26 février 2012

2012, Entre légende Mayas et manipulateurs des esprits…

Crise financière, mouvements des indignés, nième remous au Moyen-Orient, printemps arabe qui tarde à fleurir, bruits de bottes dans le golfe arabo-persique, pénurie de pétrole, menace du nucléaire… Arrêtons là. Les médias nous en abreuvent assez. Assez pour nous détourner de nos vies, de nos voix, de nos consciences. Loin de moi de prêcher l’indifférence ni de détourner de la réalité. Mais quelle réalité ? Le vrai, le faux, le beau, le juste ne sont que des notions à la fois universelles et subjectives. Universelles ne serait pas le... [Lire la suite]
23 décembre 2011

Lettre Ouverte aux Hommes Politiques

Voter une loi pénalisant la négation d’un génocide ne revient en rien à verrouiller la pensée ni céder à un quelconque lobby. La profanation de monuments commémoratifs, de stèles funéraires ou les agressions physiques pour cause d’appartenance qui vont jusqu’au meurtre (Hrant Dink en a été l’exemple) ne sont en rien des actes de pensée, mais des actes tout court ; des actes répréhensibles qu’on appelle crimes ou délits. Quant aux pressions, elles venaient plutôt du côté du Bosphore, ingérences inacceptables dans la vie... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 novembre 2011

Appel d'Erol Özkoray

Ragip Zarakolu est quelqu'un de très précieux surtout pour les Arméniens. Lors de nos différentes visites aux organisations Arméniennes à Paris, j'ai vu de mes propres yeux combien il est aimé et respecté par les Arméniens de France. En Turquie, il est le premier à briser le tabou concernant le Génocide. Avec sa femme Aysenur il a déjà fait la prison parce qu'ils reconnaissaient le Génocide des Arméniens. Sa femme est une Sainte pour nos amis Arméniens. Elle n'est plus en vie, et maintenant c'est son mari qui porte le flambeau. ... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 23:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
31 mai 2011

L'Hôpital qui se fout de la charité !

Arrestation Mladic : Erdogan demande au TPI de le punir "immédiatement" Erdo"gun" a la mémoire courte. Peut-être n'en a-t-il même pas. Sait-il ce qu'est un devoir de mémoire ? Réciter le Coran par coeur ne fait pas de soi un croyant sincère. Mais le vivre avec amour et compassion, oui. Qui a foutu le bordel dans les Balkans ? Ça y est la mémoire vous revient. Karazic, Mladic ? Non cherchez plus loin. Tito ? Ante Pavlevic ? Non encore plus loin. L'Empire... Lequel ? Austro-Hogrois ? Ottoman ! Vous y êtes. Vous savez ceux qui... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 mars 2011

Ils Front... Front... Front

Le Front inspire... Certains préféreraient qu'il expire. Le Front a la même famille à sa tête ; il sert la même rengaine. Les autres dégainent. Que sa présidente ajuste sa gaine. Un sourire ne suffit pas A effacer la lettre Haine. Bien littérairement. C.E. Arkantz
Posté par arkantz à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 mars 2011

Rappel

L'humeur du jour... Au lendemain du premier tour des élections présidentielles, la France s'est réveillée avec la gueule de bois. Une gueule de bois électorale, bien entendu. Les mots comme les superlatifs n'ont pas manqué durant la soirée : séisme, chaos, choc... Aucun institut de sondage n'avait vu venir, aucun politologue non plus. Dans le Prince des Faces, j'aborde cette éventualité. Était-ce une prédiction ? Car on peut lire, chapitre 15, comment un tribun d'extrême droite, le Légionnaire arrive à la magistrature suprême en... [Lire la suite]