17 juillet 2007

Le Fort de Condé...

Le Fort de Condé... © Sedecs/Terroirs-of-France/ M. Durman ...impressive but obsolete The Fort de Condé is today the remains of an impressive work of military architecture. After the defeat of 1870, France lost its territories of Alsace and Lorraine, and its frontiers with Germany hence became defenceless. Général Séré des Rivières designed a plan of fortifications with an objective to create a defensive barrier in order to prevent all enemy offensives, to mobilize the troupes in case of attacks and if... [Lire la suite]
Posté par marlaking à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2007

Combier Distillery... its traditional liqueurs for over 150 years

Combier Distillery... © Sedecs/Terroirs-of-France/M. Durman ...its traditional liqueurs for over 150 years In the heart of Saumur, The Combier Distillery, the oldest distillery of the Loire Valley has been making its traditional liqueurs for over 150 years.  In 1832, Jean Combier and his wife Josephine Deste settled in Saumur and opened a confectioner's shop. In his back shop, Jean began to make liqueur. In 1848, giving up their activity as confectioner, the Combiers rented the site of the present... [Lire la suite]
Posté par marlaking à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2007

Le Clos-Lucé...la dernière demeure de Leonardo Da Vinci

Le Clos-Lucé... © Sedecs/Terroirs-of-France/S. Durman ...la dernière demeure de Leonardo Da Vinci Le Château du Clos-Lucé, propriété de la famille Saint-Bris depuis plus de deux siècles, est à Amboise l'un des sites les plus visités avec le Château Royal. À l'origine, ce château fortifié avait été offert en gage d'amour Charles VIII à son épouse Anne de Bretagne ; elle venait s'y retirer pour prier et pour pleurer ses enfants morts en bas âge. Ce cadeau d'amour aurait pu rester le château du recueillement et des... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 12:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2007

Persépolis ou la vie ordinaire d’une petite fille iranienne

Distingué lors du dernier festival de Cannes par un prix spécial du jury, le film de Marjane Satrapi et de Vincent Paronnaud raconte l’histoire ordinaire d’une petite fille pas si ordinaire. Tirée de la bande dessinée Persépolis, ce film nous fait partager le quotidien de la famille Satrapi dans l’Iran de la fin des années 70 jusqu’au début des années 90. De la chute du régime du Shah à l’instauration de la République islamique, cette famille d’origine princière Qadjar et progressiste – l’oncle Anouche est communiste – passe... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juillet 2007

Au nom d’Allah…

Des soldats restent aux aguets. © Anjum Naveed Jamais une mosquée n’aura autant mérité son nom de mosquée rouge. Soupçonnée d’abriter des militants d’Al Qaïda, cette mosquée est assiégée depuis le 3 juillet par l’armée pakistanaise. Après plusieurs tentatives de négociation, la décision de donner l’assaut a été prise malgré les réticences du président Moucharraf qui craignait pour la vie des femmes et des enfants. Siège d’un Islam radical dès sa fondation en 1965 par Muhammad Abdullah assassiné en 1998, la... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juillet 2007

La Bible à l’épreuve de l’archéologie

Longtemps considérée comme une source historique fiable, la Bible hébraïque, également connue par les Chrétiens sous le nom d’Ancien Testament, servait de base à la compréhension l’histoire de l’ancien Israël. Le Livre des Patriarches faisait remonter aux origines du peuple d’Israël avec Abraham. L’exode relatait la fuite d’Égypte des Hébreux sous la conduite de Moïse, la révélation des Tables de la Loi, le retour vers la Terre Promise. Le Livre des Rois s’attachait à présenter la lignée davidique du Royaume de Juda dont la piété... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 13:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2007

Le Prince des Faces - Extrait N° 4

Restait le défenseur, Maître Gardan. C'était sans doute ce dernier qui intriguait le plus Ashley. Après le procès, l'avocat ne défraya plus les chroniques. Pis encore, il disparut de la scène juridique. Selon des sources bien informées, il avait quitté le Barreau ; on croyait qu'il vivait cloîtré en province ou qu'il s'était expatrié, peut-être en Amérique du Sud ou en Afrique. En laissant de côté toutes ces suppositions, ne fallait-il pas voir dans cet abandon le signe que le "relatif échec" mal surmonté de sa première... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juillet 2007

Du péril de la délocalisation

Jean LassalleLe 10 juin dernier, Pierre Jallatte, un chef d’entreprise de 88 ans se donnait la mort, chez lui à Nîmes. Il disait qu’il partirait avant de voir mourir son entreprise. Celle-ci était menacée de délocalisation en Tunisie et 285 emplois étaient menacés. Le fondateur de cette entreprise qui fabrique des chaussures de sécurité n’a pas attendu le résultat d’une ultime réunion à la préfecture de Nîmes sur le projet de délocalisation de la production, décidée par le groupe italien Jal (propriétaire de Jallatte). En 2006, le... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juillet 2007

L’art contemporain ? Non, merci !

Ministre de la Culture dans le gouvernement de François Fillon, Madame Christine Albanel aurait déclaré ne pas aimer l’art contemporain. Cette information a été diffusée le 4 juillet dernier, alors que cette révélation aurait été faite, le 29 mai, à un journaliste de France Inter. Cette information est-elle à mettre en parallèle avec le décès de Madame Claude Pompidou, qui initia son mari le Président Georges Pompidou à l’art contemporain qu’elle appréciait au plus haut point. On peut aimer ou non l’art... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 juillet 2007

Le Prince des Faces - Extrait N° 3

DOUGLAS Kendall avait mal dormi, comme un condamné à la veille de son exécution. A dire vrai, il n'avait pas dormi, cette nuit-là. D'ailleurs, il n'avait jamais su dormir. Du plus loin qu'il lui rappelle, le monde de la nuit exerçait sur lui une étrange fascination. C'était comme s'il volait quelques heures de vie au sommeil. Qui plus est, son métier de reporter exigeait à tout moment une vigilance absolue. Et si la "Force tranquille" avait pris le pas sur le "Libéralisme avancé", les événements de Tulle... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]