27 mars 2020

Alors que la France se confine…

Les racailles des banlieues dansent ! Tout le monde, il est beau… Tout le monde, il est gentil. Je n’ai plus envie de l’être aujourd’hui… Si les sanctions se renforcent à l’égard des contrevenants au confinement depuis le 23 mars 2020, tout le monde ne semble pas au même régime. Ah ! Comme J’aime ou WW, ce serait si simple. Eh, bien non ! Régime de rigueur pour les uns, les cons… finés. Régime light, pour les cons… finis. Désolé d’être un plus vindicatif que d’habitude, mais si la nouvelle du Canard Enchaîné est... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 mars 2020

Pic épique

Et colère Ah ! Mais… Lorsque tout va mal, on cherche le responsable. En cas d’échec, ne dira-t-on pas c’est la faute à… ! La faute à qui ? La faute à quoi ? Si, au lieu de perdre son temps à dénigrer, nous nous penchions plutôt sur ce que nous enseigne l’échec. « Si demain, tu ne seras pas meilleur qu’aujourd’hui, à quoi te servira demain ? » selon Rabbi Na’hman de Breslev. Aujourd’hui plus que demain, la priorité est à la responsabilité. Elle l’est aussi à la raison. Vivre reclus semble difficile pour... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 mars 2020

Renforcement…

Ou durcissement ? Rechercher le « Qui ? », le « Quoi ? » ou le « Comment ? » est parfois inutile voire angoissant. Dénoncer un bouc émissaire ou stigmatiser un groupe a été la voie choisie par des régimes autoritaires qui se sont transformés en dictatures. La guerre des « Ego » conduit à des débats stériles pour la satisfaction de ceux qui préfèrent maintenir le marasme plutôt que dégager des solutions. Si le doute est scientifique, l’urgence impose l’audace. Perdre du temps en... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 mars 2020

Plan d’urgence

Rachat de la dette La crise financière : Sœur Anne la voyait venir, mais personne ne voulait y croire, hormis quelques lanceurs d’alerte et le cercle des initiés. Nous vivions dans un monde instable où le dérèglement climatique, le terrorisme, les incessantes guerres locales, les tractations financières et la spéculation bouleversaient l’existence de bien des peuples. Le Covid-19 rebat les cartes. Il a joué le rôle d’accélérateur du déclin de ce libéralisme sauvage qui sacrifie les hommes à l’argent. Mais le message sera-t-il... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
18 mars 2020

Comprendre, oui… Juger, non…

Mais me révolter !     Quatre réactions limbiques sont des comportements universels (même chez les animaux) que l’on adopte face à une menace ou une situation stressante. L’immobilité face au danger afin d’évaluer la situation. On sait que la peur peut paralyser. La dissimulation, en se faisant le plus petit possible dans l’espoir de ne pas être repéré ou de limiter les dommages. Lorsque ces deux solutions ne sont plus envisageables, il ne nous reste que deux possibilités : La fuite Ou en recours... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 mars 2020

La guerre est déclarée…

Tout le monde à l’abri, enfin presque Nous avions connu la guerre totale, la guerre asymétrique avec un ennemi sans visage ; voici la guerre sanitaire contre un ennemi invisible. La seule solution pour le vaincre est la prévention, en évitant sa propagation par le confinement. Trop habitués à une vie bien réglée, beaucoup avaient oublié ce qu’étaient les souffrances et les privations. L’insouciance les avait confinés dans un confort quotidien. Il me revient en mémoire une phrase tirée de la série « Mission... [Lire la suite]
08 janvier 2019

Aujourd’hui… J’accuse !

Le 3 octobre 2018, Gérard Collomb faisait cette prédiction, en guise de sermon pour son départ de la Place Beauvau : « Aujourd’hui on vit côte à côte... Je crains que demain on vive face à face. » Il avait hélas raison. La France est coupée en deux. Le mariage pour tous avait montré, en son temps, une première fracture. La crise des Gilets Jaunes est beaucoup plus profonde. Une campagne présidentielle calamiteuse en 2017 a mis sur orbite un candidat de circonstances, soutenu par les médias aux mains de 9 riches milliardaires et... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 16:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 décembre 2018

Crise en France - Je l'avais écrit avant 2001

Extrait de : Le Prince des Faces roman inédit - déposé à la SGDL : N° S.G.D.L. 2001.05.0302 22 LE procureur général Blum parcourait sans vraiment le lire le dernier numéro de l’Express. Convoqué de bonne heure Place Vendôme, il se demandait pour quelle raison on l’avait tiré du lit à cinq heures du matin. Le journal relatait les événements de Brasilia et, bien entendu, de l’attentat dont l’une des victimes était son ami, Simon Natash. D’ailleurs, si un Français n’avait pas été impliqué dans l’affaire, il y avait fort à parier... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 mars 2017

Pour en finir avec la propagande...

D'État à celle des oligarques français Internet nid d'espions et de conspirationnistes... Decodex est là La presse est en crise, en France comme ailleurs. Les journalistes sont devenus les petits télégraphistes de la Doxa, des marionnettes entre les mains des milliardaires repus à qui je ne ferai pas de pub car ils se reconnaitront Il n'existe plus de presse d'opinion, libre et indépendante. Le Decodex du Monde et les deux charlots (ils se reconnaitront aussi) qui le dirigent sont une honte nationale. À passer leur temps... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 19:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 février 2016

Le Point dans la gueule…

Ou la presstitution tarifée Qui lit encore la presse ou croit en l’information diffusée sur les ondes pourrait affirmer sans hésitation être bien informé. La presse n’est pas libre. Depuis que les financiers et les groupes industriels se sont offert des médias, on ne peut que douter de l’impartialité des journalistes. Ceux de la télévision encore moins que les autres. Entre les pressions du pouvoir en place et les intérêts des industriels et des lobbies, rares sont les journalistes faisant preuve d’objectivité. Nous avons... [Lire la suite]