Vu sur le Web

Pendant ce temps-là, les Chinois rient…
Même si c’est jaune !

La pénurie ! La pénurie d’essence bien entendu, puisque celle des idées c’est déjà le cas, fait les gros titres des médias. Rien de mieux que d’insister lourdement sur le sujet au nom de l’information pour donner de l’importance aux forces de blocage qui menacent l’économie toute entière. Je n’invente pas. C’est ce qui ressort du discours de certains ultras. Ultra quoi ? À vous de juger.

La France serait-elle l’otage du pétrole, alors qu’on nous serine qu’elle est énergétiquement indépendante grâce au nucléaire ? Nos militants Verts aimeraient nous en faire sortir pour du vent ou des énergies du même type. En l’état des connaissances et de l’enterrement des brevets sur les nouvelles ressources énergétiques par les 7 sœurs (les plus grandes compagnies pétrolières), on risque de retourner au silex et au feu de bois. Évidemment, c’est de la caricature.

On ne sait pas non plus si les énergies dites propres ne nous réservent pas des pollutions collatérales. Ainsi, l’utilisation de champs pour produire des énergies « bio » conduit à une aberration, car il faudra détourner la destination des terres de la production alimentaire vers celle d’énergie, soit continuer la déforestation pour avoir de nouvelles terres cultivables. Vaste programme ! Surtout quand un bon tiers de l’humanité crève de faim.

La « bagnole », c’est déjà has been pour quelques uns. Mieux vaut rouler en vélo. Paris à son Vélib’ ; Bobo a son vélo. Regardez les Chinois. Ils avaient épuisé jusqu’à la chaîne l’usage du « deux roues » après avoir joué du pousse-pousse.  Maintenant, les vertus du capitalisme leur font goûter les joies de l’auto. Enfin pas tous ! Shanghai n’est pas la Chine. Il faut sortir des clichés cartes postales dont nous abreuve la pub ou la télé.

Pénurie en France ? Pendant ce temps-là, les Chinois travaillent pour du riz. Rient-ils ? Sans doute, mais un peu jaune. Car la démocratie en Chine et les syndicats contestataires ce n’est pas encore pour demain. J’oubliais, la Chine est communiste à sa tête et capitaliste dans ses pieds. De quoi être un peu schizophrène. Hommage néanmoins au vrai courage de ceux qui luttent pour la liberté comme Liu Xiaobo, Prix Nobel de la Paix.

Mithatron
Octobre 2010
appel.mobilisation@gmail.com