Roger Moore in memoriam (1927-2017)

Roger-Moore

Ivanhoé aura été son premier rôle à la télévision avant de connaître la notoriété avec Simon Templar dit le Saint à la grande époque du noir et blanc. Si le Moyen-âge et les Templiers ont bercé ma jeunesse et suscité en moi une vraie passion, je le dois à Roger Moore, comme le surnom de Brett Sinclair qu’on me donnait pour mon style plutôt chic.

The Persuaders ou Amicalement vôtre consacra le duo Moore/Curtis, alors que l’acteur américain, véritable icône de toute une génération recherchait un second souffle. La série ouvrit la porte des James Bond au comédien anglais.

Succédant à l’Ecossais Sean Connery, Roger Moore endossa sept fois le rôle de l’agent secret de sa Gracieuse Majesté de 1973 de Vivre et Laisser Mourir (Live and Let Die et la célèbre chanson de Paul McCartney) à Dangereusement Vôtre (A view to a Kill et le titre éponyme de Duran Duran).

Roger Moore apparut dans de nombreux films d’action.

Alors que Manchester et la Grande-Bretagne pleurent les victimes de la lâcheté terroriste, Roger Moore n’en reste pas moins le symbole de cette élégance britannique nonchalante, teinté d’un humour d’une grande finesse. Et un souvenir pour toute une jeunesse qui voit partir un peu d’elle-même avec ce Saint maintenant au paradis.

Paix à son âme et Paix à l'âme de tous ces innocents assasinés par la barbarie la plus ignoble.