Casting en forme de patchwork et retournement de l'opinion

jean gabin

Jean Gabin - Le Président - H. Verneuil (1961) dialogué par Audiard

Avec Édouard Philippe, un Juppéiste à Matignon et Bruno Lemaire à l'économie, Bayrou à la justice, Colomb à l'intérieur, Le Driant aux affaires étrangères, Hulot à la transition écologique et Flessel au sport, le premier gouvernement de l'ère Macron a été constitué.

Il ne satisfait ni la gauche qui voit ce gouvernement plutôt à droite, ni la droite qui le considère plutôt à gauche. Reste que nous sommes en pleine campagne des législatives et chacun fourbit ses arguments pour être élu à l'assemblée nationale.

A la veille du deuxième tour, 61% des Français ne voulaient pas que le président ait une majorité à l'assemblée nationale. Selon un dernier sondage, ils seraient 60% à souhaiter voir une majorité présidentielle se dégager.

Retournement de l'opinion ou battage médiatique, certains penseront que les Français sont des girouettes, d'autres diront qu'ils sont influençables plus que réalistes. La vérité se fera dans l'isoloir et avec le taux d'abstentionnistes.

Le président Macron bénéficierait-il d'un état de grâce ?

Les médias continuent leur bourrage de crâne. Mais il faut juger l'homme sur pièce. Et là encore les médias pourront détruire ce qu'ils ont adoré hier, si l'ordre leur en est donné par l'État profond.

Emmanuel Macron pourrait bien vouloir s'émanciper de son emprise. S'il a ce courage-là, il sera en danger. Par contre, s'il poursuit le projet de casse de la société, il sera également en danger.

Emmanuel Macron est-il lui-même un homme dangereux ou méchant, selon les critiques aigres de Valls ?

Il est trop tôt pour se prononcer. L'exercice du pouvoir forge les individus tant dans le bien que dans le mal.