Encore des histoires à faire sourire dans les cavernes...

neandertal2

George Church aurait-il été le Dr Frankenstein du 21ème siècle ? Lors d’une interview au magazine allemand Der Spiegel, ce généticien aurait affirmé pouvoir recréer un homme de Neandertal  à partir de l’ADN récupérée sur des os fossilisés.

Bien évidemment, la nouvelle a fait le buzz sur Internet. Aujourd’hui, George Church serait revenu sur ses propos. Non que ce qu’il est déclaré ait été impossible, du moins théoriquement possible à condition de recréer d’abord une femme de Neandertal comme mère porteuse. Passons les détails.

Tout ne serait qu’une erreur de traduction du journal britannique The Independant.

De plus, dans le Boston Herald, le chercheur se serait même déclaré opposé à ce projet.

À l’heure où la planète France se déchire sur une question de société, on pourrait imaginer comment réagirait un homme du passé, d’environ 30.000 ans, sur le spectacle de la modernité, du progrès technique, de l’évolution des mœurs et tutti quanti.

La trainée de poudre d’une telle nouvelle peut autant prêter à rire qu’à inquiéter, c’est hélas le miroir de notre société si rapide à juger sans écouter, à critiquer sans comprendre, à se quereller avant d’essayer de s’entendre.

Il y a pourtant sur cette terre des hommes de bonne volonté. L’initiative Israël loves Iran n’est sans doute pas du goût de tout le monde, mais née dans l’esprit d’un Israélien, Ronny Edry pour qui le rapprochement des peuples est préférable à leur anéantissement mutuel, elle est louable. Cela n’a pas empêché le retour aux affaires, même affaibli, de Netanyahou. Quoiqu’il arrive, et nonobstant le soutien du Texas ranger de service comme de Trump la mort, Bibi serait bien fondé d’oublier le glaive pour le rameau d’olivier. Comme le Hamas d’ailleurs ! Qu’ils le veuillent ou non, Israéliens, Palestiniens, Libanais, Syriens, Égyptiens, Jordaniens, et même Iraniens seront amenés de vivre ensemble en complète harmonie, tant que les affairistes, les marchands de canons et les manipulateurs de l’ombre n’y mettront pas un bon désordre. Malheureusement, ce sont eux qui, pour le moment, tirent les ficelles.

Pas pour longtemps encore, il faut l'espérer...