05 novembre 2013

La parole donnée…

Doit-elle être trahie ? L’engagement est une des formes du courage. S’engager, c’est donner sa parole et respecter celle-ci. Dans nos sociétés modernes, de plus en plus rares sont ceux qui osent s’engager. Par patriotisme, on s’engageait dans l’armée pour défendre son pays ou dans la résistance pour chasser l’occupant. Pour réaliser son projet, l’entrepreneur gageait ses biens, jetait dans la balance son travail et son énergie afin de développer son industrie, son atelier ou son commerce. Le futur employeur proposait un... [Lire la suite]
08 novembre 2012

Homo consensus

Ou le sauvetage du mariage en péril Monseigneur Vingt-Trois n’est pas allé par quatre chemins pour condamner le projet de loi sur le mariage pour tous. On entend par « tous » édulcoré le mariage des personnes du même sexe, histoire de faire passer la pilule. Ce fait de société fait débat depuis longtemps en France comme ailleurs. Pourtant, l’homosexualité a été pratiquée de tous temps, même parmi les puissants. On se souvient du roi Henri III et de ses mignons qui sera poinçonné sur sa chaise-percée (les attributs à... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 08:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
15 octobre 2012

Renault : Quand les prédictions…

Deviennent suicidaires ! 007 au pays du Los.. Ange « Gouverner, c’est prévoir », était-ce le Brahmane Sissa (sous la plume de Jules Lazard) ou Émile de Girardin (journaliste et homme politique français) qui fut l’auteur de cette citation. À vrai dire, cela importe peu. Mais la direction de Renault l’a prise au pied de la lettre ou du mail en la circonstance. On se souvient de la rocambolesque histoire d’espionnage qui avait conduit à soupçonner des cadres de l’entreprise d’intelligence économique. L’affaire avait fait grand bruit... [Lire la suite]
18 juin 2012

Chronique

L'appel du 18 juin sera-t-il entendu ?La France a perdu une bataille, elle n'a pas perdu la guerre... D'une victoire annoncée Ça y est ! Après un faux suspens (enfin une attente qui n'en fut pas une), le président a sa majorité à l'Assemblée nationale. Entre le revers des candidats EELV (pour ne pas dire les Verts ce qui aurait fait redondant) et le coup droit de la Marine, le PS aura joué sa carte. Affranchi de ses alliés historiques, il aura ramené le Front de Gauche à une portion congrue quant aux Verts les carottes sont... [Lire la suite]