13 octobre 2012

En franche-tireuse, Marion…

 Les peine… Marions-les, Marion l’est ! Franche et rebelle ? Papy Jean-Marie doit s’en vouloir. Lui qui avait posé en photo avec sa petite-fille sur les affiches électorales pour profiter de sa blondeur innocente. Je me suis d’ailleurs toujours demandé pourquoi cette discrimination des bruns, dès l’enfance, avec les chères têtes blondes.  À croire que les bruns ne sont pas des innocents. Papy désabusé, c’est tata qui est désavouée. Alors, que notre Marine Nationale affirmait son soutien à la peine de mort et à... [Lire la suite]
26 juillet 2012

Le proviseur Bartolone siffle…

La fin de la récréation Les représentants du peuple ne seraient-ils que de grands enfants mal élevés. Lorsque la robe fleurie de Cécile Duflot provoque lazzis et sifflements, on ne peut parler d’huées. Mais il faut se poser la question, nos députés s’ennuient-ils tellement qu’une simple robe découvrant de belles jambes suscite autant de remue-ménage. On pourrait encore le comprendre d’adolescents sans doute en proie à leurs hormones. Nos hommes politiques – je mets volontairement les femmes de côté sans sexisme aucun – sont outre... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 00:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
06 juillet 2012

Henri dégaine et la bâche prend l’eau

Règlement de comptes à l'UMP Décidément, à l’UMP on se déchire. Jean-François Copé et François Fillon briguent la tête du parti, alors qu’Alain Juppé dans la coulisse prétend qu’il n’est pas candidat. Roselyne Bachelot s’épanche dans son livre À feu et à sang, Carnets secrets d'une présidentielle de tous les dangers. Elle y égratigne avec plus ou moins de subtilité les conseillers du président Sarkozy. Invité de la Boîte à Questions, séquence du Grand Journal diffusée mardi 3 juillet sur Canal +, Henri Guaino, plume de ce... [Lire la suite]
20 juin 2012

Les Refuzniks de la politique

Yves Montant dans L'aveu de Costa-GavrasUne fiction inspirée d'une triste réalité (Livre d'Arthur London)qu'on ne voudrait pas voir revenir. Et pourtant... Vive la dissidence ! Vive la dissidence en politique ! Le siège de la Rochelle par les ténors, enfin les sopranos de la gauche caviar venues faire chorus autour de la madone du Poitou aura eu le mérite de mettre les refuzniks du diktat parisien en pleine lumière. Félicitons Olivier Falorni, le député sortant pour sa victoire sur la parachutée du PS. À... [Lire la suite]
05 juin 2012

Animal Politique...

Tout est une question de bonne race... Abyssin... Dieu a créé le chat pour que l'homme ait un tigre à la maison. Victor Hugo Fier de sa descendance, Jean-Marie Le Pen a qualifié sa famille comme étant de bonne race. Comme les Debré ou les Dassault. Existe-t-il de bonnes ou de mauvaises races ? Rien que poser la question peut amener sur le terrain miné de la polémique. Peut-on vraiment parler de race ? Le leader historique du Front est un familier de la formule. Il n'a pas l'habitude de mettre des gants. Pourtant, sa remarque... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 00:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
04 juin 2012

La Guerre Des Chefs... aura-telle lieu

Cow Boys... et envahisseurs L'UMP n'a plus de dirigeant naturel. On pourrait même dire par extension la droite, n'en déplaise à la Marine nationale. Le vide laissé par Nicolas Sarkozy serait-il si profond ? La droite républicaine rassemblée sous la bannière de l'UMP englobe autour de l'ancien RPR les radicaux et les centristes de l'ex UDF amputé du MoDem de François Bayrou. Notre Béarnais ne sait plus où se situer. Le centre comme on le sait c'est l'immobilisme, il attire vers lui ou repousse à la périphérie, selon que la... [Lire la suite]
Posté par arkantz à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
08 mars 2011

Rappel

L'humeur du jour... Au lendemain du premier tour des élections présidentielles, la France s'est réveillée avec la gueule de bois. Une gueule de bois électorale, bien entendu. Les mots comme les superlatifs n'ont pas manqué durant la soirée : séisme, chaos, choc... Aucun institut de sondage n'avait vu venir, aucun politologue non plus. Dans le Prince des Faces, j'aborde cette éventualité. Était-ce une prédiction ? Car on peut lire, chapitre 15, comment un tribun d'extrême droite, le Légionnaire arrive à la magistrature suprême en... [Lire la suite]